ika_staufen

100 ans de IKA-Werke

La société IKA-Werke GmbH & Co. KG, de Staufen, contemple à présent un siècle d’histoire. Créée en 1910 en tant que fournisseur pour les pharmacies et les hôpitaux, elle a quitté Cologne, détruite par les bombes, en 1942 pour s’implanter à Staufen (Brisgau). C’est là qu’elle est rapidement devenue le numéro 1 mondial des techniques de laboratoire, ainsi que des disperseurs, des agitateurs et des pétrisseurs. Aujourd’hui, plus de 800 employés, répartis sur huit sites et sur quatre continents, travaillent pour IKA.

L’actuelle société IKA-Werke est née dans la vieille ville de Cologne. C’est là que, le 1er janvier 1910, l’homme d’affaires Curt Janke et le pharmacien Max Kunkel créent la société commerciale d’articles de pharmacie Janke & Kunke OHG. Les principaux clients étaient alors des laboratoires, des pharmacies et des hôpitaux.

Janke et Kunkel survécurent à la première guerre mondiale, ainsi qu’aux années d’inflation et de crise économique qui suivirent, grâce à des idées et à des produits toujours innovants. À cette époque, un statif pour électrolyse rapide, un agitateur de laboratoire, des plaques chauffantes et un calorimètre destiné à déterminer la valeur calorifique des combustibles arrivaient en tête des ventes. En 1929, Herbert et Wilfried Leiberich arrivent à la direction de l’entreprise, où René Stiegelmann père les rejoint en 1931. Les familles Janke et Kunkel quittent l’entreprise en 1937.

Lors de la « Nuit des mille bombardiers », le 31 mai 1942, les bureaux et les locaux de production de la société Janke & Kunkel KG partent en cendres, comme une grande partie de la ville de Cologne. Beaucoup de machines sont détruites, tous les documents administratifs et les plans techniques disparaissent dans les flammes. Comme il ne faut pas compter sur une reconstruction rapide à Cologne, les sociétaires décident donc de prendre un nouveau départ à Staufen, dans le Bade du Sud. Ils louent des locaux et recommencent à construire des appareils de laboratoire avec le personnel de Cologne. Peu avant la fin de la guerre, en avril 1945, Staufen est occupée par l’armée française. Citoyen français, René Stiegelmann père noue rapidement de bons contacts avec les autorités d’occupation. L’entreprise échappe ainsi au démantèlement et peut continuer à produire en petites quantités en ces temps de restriction.

Après la réforme monétaire de 1948, la société Janke & Kunkel aborde les années du miracle économique avec un programme de fabrication modernisé et plus étendu. C’est en 1950, lors de la reprise du plus important salon professionnel de la branche, l’ACHEMA, que l’entreprise entièrement rénovée porte pour la première fois le nom d’IKA. Celui-ci est né des initiales de la société Janke & Kunkel. IKA prospère et se sent bientôt à l’étroit dans ses usines situées dans le centre-ville de Staufen. En 1965, l’entreprise déménage pour s’installer dans un nouveau bâtiment spacieux sur la zone industrielle.

René Stiegelmann fils, qui était arrivé en 1980 à la direction de la société Janke & Kunkel GmbH & Co. KG, IKA Maschinenbau, en prend la direction générale en 1991. Il fait réviser les lignes de production, met l’accent sur les dernières techniques mais également sur le design, ce qui constitue une nouveauté dans cette branche. Depuis lors, les élégants appareils bleus d’IKA ne cessent d’attirer l’œil dans presque tous les laboratoires du monde.

L’exportation a toujours joué un rôle important chez IKA, et l’entreprise a donc créé des usines à l’étranger, dont la première en 1985 à Cincinnati (Ohio). La société IKA-Works, Inc. est aujourd’hui basée à Wilmington (Caroline du Nord). En 1995, c’est au tour d’IKA-Works Asia de voir le jour à Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie. Le troisième site de production étranger, situé à Guangzhou (Chine), ouvre ses portes en 1999. La filiale de distribution IKA Japan est créée au même moment. En 2009 enfin, la société IKA Inde, fondée en tant que filiale de distribution en 2001, lance sa propre production.

La maison-mère de Staufen reste en charge de la recherche et du développement. C’est également ici que naissent les agitateurs, les mélangeurs et les pétrisseurs destinés aux industries chimique, pharmaceutique et alimentaire.

À l’heure actuelle, IKA investit massivement dans de nouveaux développements et dans le suivi des clients. « Notre entreprise de tradition entame son deuxième siècle d’existence avec une implantation à l’international et une offre de nouveaux produits », déclare son propriétaire et directeur, René Stiegelmann, qui envisage l’avenir avec confiance.

IKA-100-Years595cb685d795a
Brochure 100 ans d'IKA